A Mestre, la zone entretien innovante pour les trains de NTV

Solutions GCF pour la surface d'entretien réservée à Italo

Des solutions GCF pour le hangar d'Italo

Des voies surélevées sur colonnes, une caténaire rigide amovible, des cabines pour l'alimentation polytension des trains à l'entretien : le top de la fonctionnalité et de l'efficience pour le hangar destiné aux trains super rapides "Italo" que GCF est en train de construire à Venise Mestre.

Après les phases préliminaires d'établissement du projet et celles de démolition de l'ancien armement existant, le chantier, sur commission NTV - Nuovo Trasporto Viaggiatori, entre dans le vif les prochaines semaines.

Il s'agit d'un projet intégré voie-caténaire qui prévoit la pose de 4 voies à l'intérieur du hangar d'entretien pour une longueur totale de 1000 mètres, et de deux autres voies en plein air pour le lavage et le nettoyage du matériel roulant NTV, tous munis de la caténaire et des équipements technologiques.

Toutefois, cette structure se distingue d'autres déjà réalisées dans le passé. Certaines solutions particulières ont été conçues en fonction de l'objectif final : réaliser une surface d'entretien destinée aux trains Italo et équipée de manière à permettre de procéder non seulement aux opérations de lavage et de nettoyage ordinaires des convois, mais aussi à des opérations plus articulées d'entretien des moteurs, des pantographes, des bogies.

L'alimentation de la ligne aérienne sera fournie par une cabine spéciale polytension en mesure d'alimenter les trains à l'entretien en courant continu à 3 kV typique des lignes traditionnelles et en courant alternatif à 25 kV typique des lignes Grande Vitesse et indiqué pour les trains super rapides Italo.

"Pour faciliter les opérations d'entretien - illustre Roberto Stella, responsable du chantier GCF – les quatre voies seront équipées d'une caténaire rigide amovible : ainsi les convois pourront arriver au hangar de dépôt de façon autonome, sans être attelés à d'autres motrices. Une fois arrivés sur place, la caténaire pourra être retirée pour procéder à l'entretien du train"

L'exigence de base est l'optimisation des temps et des ressources, mais aussi l'amplification du périmètre des opérations d'entretien possibles : la partie d'armement de voie, par exemple, prévoit l'installation de voies surélevées et munies de dispositifs d'abaissement des essieux pour rendre possible et simplifier l'exécution d'opérations "sous le ventre" sur les roues et les bogies.

"Dans la réalisation de la surface d'entretien NTV - explique l'ing. Stella - nous mettons à profit l'expérience acquise au fil des années en optimisant et en étendant la portée de solutions adoptées dans le passé dans les chantiers similaires, comme celui de Trenitalia à Mestre ou, plus récemment, de San Rocco à Milan. Ainsi NTV pourra opérer à "Grande Vitesse" même pour l'entretien de ses trains Italo".

Dès que les ouvrages civils de réalisation des fondations du hangar seront terminés, le chantier GCF pourra commencer la phase d'armement de voie et de construction de la caténaire. La fin des travaux est prévue pour l'été.