Skip to main content

La caténaire rigide GCF va devenir la « norme »

Homologation en cours pour la caténaire de GCF

Homologation en cours pour la caténaire de GCF

Essai en cours pour la caténaire rigide produite par GCF. La société du groupe Rossi, leader du secteur de l’armature et de l’électrification ferroviaire, est, en effet, sur le point d’être accréditée en Italie comme producteur et installateur officiel de caténaire rigide destinée à une utilisation en tunnel.

Entrepris depuis quelques mois en réponse à la spécification émise par RFI fin 2018 dans le but de réglementer le secteur, le processus prévoit que les produits conçus et fabriqués par GCF soient soumis à une série méticuleuse d’essais et d’examens de conformité préliminaires avant d’être homologués et distribués en exclusivité sur l’ensemble du territoire national.

Ainsi que l’explique Angelo Zullo, directeur de la division traction électrique de GCF : « Les vérifications techniques de nos composants de la part de techniciens et experts de RFI ont justement eu lieu ces derniers jours. De plus, nous allons bientôt entamer, au Politecnico di Milano, toute une série d’essais de simulation de l’interaction pantographe-caténaire destinés à analyser le comportement de notre produit à grande vitesse dans un environnement de tunnel ferroviaire. Enfin, des vérifications et des contrôles finaux seront réalisés en environnement réel par le train de mesure de RFI dans deux tunnels ferroviaires où des travaux de rénovation de l’installation TE avec notre caténaire rigide sont en cours ».

L’utilisation de la caténaire rigide suscite un intérêt considérable pour de nombreuses raisons liées à un plus haut niveau de sécurité et de fiabilité de fonctionnement, à une plus grande énergie transmissible aux trains, à la réduction des coûts de maintenance et à des encombrements moindres.

Dans les tronçons en tunnel des lignes historiques, l’avantage le plus appréciable du système d’électrification par caténaire rigide par rapport à un système à caténaire traditionnelle (à conducteurs tendus), est la réduction de l’encombrement de la canalisation électrique. En effet, l’économie de place permet d'adapter le tunnel existant au passage de rames de plus grande dimension mais également, à l’occasion de la construction de nouveaux tunnels, de réaliser des économies considérables sur le coûts des ouvrages de génie civil qui peuvent présenter des caractéristiques ayant une moindre incidence structurelle.

Un autre avantage non négligeable du système d’électrification par caténaire rigide est la mise à zéro des structures d’ancrage, indispensables dans les systèmes d’électrification traditionnels, qui se traduit par une réduction des encombrements et dans une maintenance facilitée.

Ce n’est pas un hasard si la caténaire rigide a désormais la préférence non seulement sur tous les nouveaux tronçons en tunnel (comme c’est le cas dans le Tunnel de base du Monte Ceneri où le consortium Arge Mons Ceneris, dont GCF fait partie, est en passe d'achever l’installation) mais aussi dans les projets de requalification de lignes traditionnelles, comme la variante ferroviaire souterraine de Lavis (sur la ligne Trento-Malé) premier cas inédit où, l’année dernière, GCF a utilisé la caténaire rigide pour l’électrification d’une « pleine voie ».

Comme l’explique Angelo Zullo : « De nombreuses caractéristiques techniques de la caténaire en cours d’homologation sont précisément le fruit de l’expérience acquise dans la réalisation de l’installation de Lavis mais aussi dans d'autres projets où, comme dans le cas de l’atelier ferroviaire RFI à Mestre, nous avons adopté des solutions amovibles de caténaire rigide. Nous sommes désormais prêts à achever le processus d’homologation qui devrait, à court terme, nous permettre d’introduire fièrement sur le marché un nouveau produit GCF innovant pour l’électrification ferroviaire ».