Skip to main content

Suite Rapide pour l'achèvement de la Chartres - Le Mans

A Chartres le nouveau chantier Suite Rapide de GCF

Chantier GCF-Transalp en cours pour le renouvellement de la voie 1

La Suite Rapide de GCF-Transalp Renouvellement est à plein régime pour l'achèvement des travaux de renouvellement de la très importante ligne 420 000 Paris-Montparnasse - Brest, prévus par la SNCF le long du tronçon Chartres – Le Mans.

Opérationnel depuis plus d'un mois maintenant, le chantier a pour mission, cette année, de renouveler intégralement la voie 1 de la ligne après avoir livré, en août dernier, 64 kilomètres de la voie 2 entièrement renouvelés sur le tronçon compris entre les gares de Theil-la-Rouge et Chartres.

Les travaux de renouvellement rapide s'étendent sur les 100 kilomètres de ligne compris entre les gares de Chartres et de Connerré, à savoir entre les points kilométriques 87+137 et 186+740 ; 5 phases sont prévues pour le traitement de 9 zones : une première phase s'attachera au segment ferroviaire La Ferté – Connerré, dans la région Pays de la Loire, et les 4 phases suivantes concerneront le tronçon compris entre les gares de Chartres et de Le Theil dans la région Pays de la Loire.

De nuit et avec une coupure de la circulation ferroviaire en "concomitance parfaite" sur les deux voies, Suite Rapide et ses imposantes machines et ses plus de 200 ouvriers GCF-Transalp procèdent à l'assainissement du ballast et au remplacement des traverses et des rails.

Un chantier "exceptionnel" qui, l'année dernière déjà, avait suscité l'intérêt de nombreux journaux français qui avaient consacré des pages entières à l'évènement considéré comme extraordinaire en raison de l'envergure des travaux réalisés et de la singularité des machines utilisées : “un train-usine de 750 mètres de long appelé "Suite rapide" - disait-on pour le décrire avec un certain étonnement - qui permet en un seul passage de soulever les rails, remplacer le ballast et les traverses, et de fixer la nouvelle voie”.

De nombreuses mesures de sécurité et dispositions de maîtrise des risques ont été mises en place pour l'exécution des travaux, en particulier sur les tronçons de voie qui traversent les nombreuses zones d'intérêt paysagiste, de protection des oiseaux (Natura 2000), de lits de ruisseaux (ZNIEFF Type 1) et de collecte d'eaux pluviales (ZNIEFF Type 2).

Une attention particulière a par ailleurs été accordée à l'atténuation de l'impact du chantier à proximité des 24 passages à niveau et lors de la traversée des nombreuses gares présentes sur le tronçon et, en particulier, au voisinage des quais empruntés par les voyageurs.

Enfin, comme l'année dernière, des protocoles de sécurité spécifiques ont été adoptés pour la conduite à suivre à l'intérieur de l'aire principale du chantier, située au Le Mans, où sont gardés et entretenus le train de renouvellement Matisa P95, la dégarnisseuse-cribleuse Matisa C75-2C et les plus petits véhicules, et où est également prévu le stockage des rails, des traverses et du ballast. Cette zone a subi d'importants bombardements au cours de la deuxième guerre mondiale et la possibilité de découvrir des obus non explosés n'est pas exclue.

Le chantier Suite Rapide de Chartres fait suite à celui de Limoges où, le 13 mars, le train P95 avait achevé le programme de travaux avec 9 jours d'avance sur les prévisions en livrant 30 159 mètres de voie renouvelée et où, le 27 mars, avec un jour d'avance, la dégarnisseuse avait mené à bien l'assainissement de 31 254 m de ballast.

Suite Rapide a Chartres