Skip to main content

Alta Onorificenza di Bilancio pour GCF

Alta Onorificenza di Bilancio pour GCF

Industria Felix récompense l'Italie compétitive

Les lauréates sont 122 entreprises italiennes, venant de 14 régions et opérant dans 18 secteurs stratégiques. Elles se sont distinguées pour leurs « performances en matière de gestion et leur fiabilité financière » et c’est pour cela qu’elles ont été décorées de l’Alta Onorificenza di Bilancio del Premio Industria Felix (haute distinction récompensant les comptes annuels et remise dans le cadre du prix Industria Felix - L’Italie compétitive, ndt). Sur la scène prestigieuse, GCF - Generale Costruzioni Ferroviarie, la seule entreprise du secteur ferroviaire.

Organisé par le magazine trimestriel d’économie et de finances Industria Felix Magazine (supplément de Il Sole 24 Ore) dirigé par Michele Montemurro, en collaboration avec Cerved, l’Université Luiss Guido Carli, Sustainable Development, l’association culturelle Industria Felix, avec les médias partenaires d’ANSA et Il Sole 24 Ore, le prix se base sur la plus grande enquête journalistique italienne réalisée cette année sur 1 068 000 comptes annuels de sociétés de capitaux établies légalement en Italie.

Attribuée sur la base de critères objectifs par un comité scientifique réuni à l’université Luiss Guido Carli de Rome, l’Alta Onorificenza di Bilancio tient compte d’un irréfutable algorithme de compétitivité (appliqué aux comptes annuels déposés) du Cerved Group Score (l’indicateur de fiabilité financière de Cerved, la principale agence de notation en Italie et une des plus importantes en Europe). « Le choix s’est porté sur votre entreprise, s’est entendu dire Edoardo Rossi, le président de GCF, de la bouche du directeur Montemurro, après avoir développé un algorithme qui a permis d’identifier les entreprises par secteur au regard d’une MBE en baisse, d’un indice ROE positif, de bénéfices, avec un rapport ratio charges financières/MBE inférieur à 50 % et un delta effectifs inchangé ou en hausse par rapport à la moyenne de l’année précédente ».

Les performances en matière de gestion et la fiabilité financière ainsi évaluées ont permis à GCF de se voir décerner le prix et de faire son entrée - en tant que représentant unique du secteur de la construction ferroviaire - dans le livre d’or 2020 des meilleures entreprises italiennes « une communauté vertueuse, comme la définit Montemurro lui-même, pour ses mérites objectifs et non pour son pouvoir discrétionnaire ».

La cérémonie de remise des prix en conférence intelligente

L’événement national de remise du prix a été présenté par les journalistes Angelo Mellone et Maria Soave la semaine dernière, au cours de la première édition d’Industria Felix, se déroulant sur trois jours au format numérique pour cause de Covid 19. Une célébration dont le but était de mettre en lumière les entreprises décorées en les présentant comme des modèles, comme des « champions de la résilience représentant le modèle à suivre pour repartir ». Et le vice-président de Confindustria Vito Grassi de souligner dans son allocution : « Dans des phases particulières de changement et de transformation comme celle que nous vivons actuellement, à l’intérieur d’un cadre économique désastreux et sans précédent, la vision et la capacité à guider l’innovation deviennent des facteurs décisifs. Aujourd’hui, et encore plus pour le futur, les PME qui veulent rester sur le marché ont besoin d’une culture d’entreprise vraie et forte, qui se réaffirme comme seul véritable espoir de progrès social. C’est ce que montrent les entreprises sur lesquelles Industria Felix a eu le mérite de braquer les projecteurs : de vrais champions de la résilience qui devront se charger de redonner confiance aussi à ceux qui ne s’en sont pas sortis. Elles représentent le modèle d’entreprise dont il faudra s’inspirer pour repartir, sans si et sans mais ».

Le rôle moteur des entreprises récompensées a été souligné par les interventions, au cours des trois journées, de nombreux et illustres représentants du monde politique, académique et entrepreneurial. Les intervenants ont été, pour Cerved, le PDG du groupe Andrea Mignagnelli, le directeur de la relation client Roberto Mancini et le PDG de l’agence de notation Fabrizio Negri, le directeur général de l’université Luiss Guido Carli Giovanni Lo Storto, les sous-secrétaires à la présidence du conseil des ministres avec délégation à la programmation économique et aux investissements Mario Turco, au développement économique Gian Paolo Manzella et pour les biens et les activités culturelles et pour le tourisme Anna Laura Orrico, l’eurodéputé Carlo Fidanza, les sénateurs Maurizio Gasparri et Adolfo Urso, la directrice de la section compétitivité et recherche des systèmes productifs de la région des Pouilles Gianna Elisa Berlingerio, l’administrateur unique et le partenaire de FundCredit Claudia Catalano et Matteo Cassa, les membres du comité scientifique d’Industria Felix, le professeur d’économie industrielle de l’université Luiss Cesare Pozzi (porte-parole), le président de Grant Thornton Consultants Roberto H. Tentori, le conseiller d’administration d’ENEL Finance International Ernesto Di Giacomo, le membre du groupe technique Crédit et finance de Confindustria Filippo Liverini et d’administrateur unique de Sustainable Development Michele Chieffi, une société s’occupant de comptes/rapports de durabilité et de déclarations non-financières pour laquelle sont également intervenus les professeurs universitaires consultants Francesco Lenoci et Andrea Venturelli.

« C’est une décoration importante, a remercié le président Edoardo Rossi, qui récompense un engagement intense depuis des années et qui, à plus forte raison au cours de cette période si délicate pour l’économie, nous incite davantage encore à relever les nouveaux défis que sont le changement et l’amélioration continue ».

Industria Felix a par ailleurs mis en ligne les entreprises vertueuses récompensées en les invitant à participer à un salon numérique de rapprochement d’entreprises programmé pour tout le mois de novembre, offrant la possibilité de découvrir potentiellement un peu plus de 6 millions de profils d’entreprises sur Atoka, le plus grand moteur de recherche en ligne pour les entreprises italiennes.

Prix Industria Felix pour GCF