Skip to main content

Armement de voie GCF pour la ligne Brescia-Treviglio

Brescia-Treviglio, armement de voie par GCF

Le tronçon ultérieur de ligne GV/GC vers Venise "griffé" GCF

Inaugurée dimanche 11 décembre, la nouvelle Grande Vitesse Brescia-Treviglio roule sur les voies GCF.

Cet important tronçon achève la liaison Grande Vitesse Brescia – Milan (les 27 km de la section Milan-Treviglio étaient déjà en service depuis 2007) et il représente une ultérieure étape fondamentale dans la réalisation de la liaison ferroviaire GV/GC Milan – Venise et, plus en général, du Corridor TEN-T Méditerranéen, dont il est partie intégrante, qui relie l'Espagne à la frontière de l'Ukraine, en traversant l'Italie de Turin à Trieste.

Cinq ans de travail et un investissement économique global de 2 milliards d'euros ont permis à Cepav Due – Consorzio Eni per l'Alta Velocità – de réaliser la nouvelle ligne qui, en poursuivant la Milan-Treviglio et en se développant en partie le long de l'autoroute BreBeMi, atteint la gare de Brescia Centrale après avoir traversé 20 communes dans les provinces de Milan, Bergame et Brescia avec 9 viaducs, 7 ponts et 5 tunnels artificiels.

L'armement de voie de la nouvelle ligne Brescia-Treviglio a été réalisé, en ATE-Association temporaire d'Entreprises avec Salcef, la Generale Costruzioni Ferroviarie, protagoniste dans la construction de la Grande Vitesse en Italie.
L'intervention de GCF a concerné 58,2 kilomètres au total de ligne à deux voies, dont 39,6 de ligne GV/GC véritable, 11,7 km d'interconnexions et 6,9 km de pénétration urbaine.

L'entier tronçon présente une pente maximale de 15‰, il court sur 52,2 km de remblai, sur 4,1 km de ponts et viaducs, sur près d'un kilomètre dans des tunnels artificiels et sur 1,1 km de tranchées ; 8,6 km sont munis d'écrans antibruit. Il permettra d'obtenir une vitesse maximale de projet de 300 km/h.

Dimanche 11, un resplendissant Frecciarossa 1000 a fait le voyage inaugural à la présence du Ministre des Infrastructures et des Transports Graziano Delrio, des sommets du Groupe FS Italiane et de ses sociétés d'exploitation, des dirigeants des Sociétés de construction qui ont réalisé l'ouvrage.
"Nous sommes orgueilleux d'avoir pu offrir notre apport d'expérience et de compétences à une infrastructure qui est stratégique pour tout le Pays – a déclaré Edoardo Rossi, président de Generale Costruzioni Ferroviarie – car non seulement elle réduira les distances et les temps pour les trains passagers, mais elle comportera des avantages évidents même pour le transport de marchandises national et international, en améliorant la connexion entre les principaux pôles industriels italiens et en contribuant su développement de l'économie".

Grâce à l'entrée en service de la Grande Vitesse entre Milan et Brescia, le temps de voyage entre la ville de la Lionne et celle de la Madonnina est descendu, depuis dimanche dernier, à 36 minutes. L'achèvement des travaux sur les interconnexions permettra de gagner encore 6 minutes, avec une économie totale de temps de plus de 30%.
Brescia aura une liaison journalière en Grande Vitesse avec Rome et Naples et, grâce à la possibilité de choix enrichie des offres de "Frecciarossa", on voyagera de Turin à Venise en économisant 10 minutes.

En 2017, la liaison grande vitesse entre Milan et Venise passera de la phase de projet à la phase de réalisation. En effet, il est prévu d'ouvrir les trois chantiers encore nécessaires : le premier lot Brescia – Vérone, le deuxième et dernier lot Vérone – Padoue, le premier tronçon de la ligne Vérone – Bivio Vicence.