Convention GCF : photographie d’un Groupe en évolution

Attilio Rossi (au centre), fondateur de GCF, avec ses enfants Alessandro et Edoardo

Investissements et nouveaux marchés dans le futur de GCF.

Un portefeuille de travaux de 1 352 millions d’euros de 2018 à 2024 – un milliard rien que les trois prochaines années ; des investissements pour 100 millions d’euros en trains et en machines opératrices à haute efficience ; les employés ont augmenté de 60% en deux ans, actuellement ils sont au nombre de 1059 personnes. Et une entrée prometteuse sur les nouveaux marchés, par exemple celui de la fibre optique. Voici la photo du “Groupe Rossi”, tracé au cours de la convention de fin d’année, à la présence d’environ 250 hommes GCF et Gefer, entre cadres et directeurs..

Des nombres importants, consolidés au fil des années grâce à une politique de “petits pas” qui a permis au Groupe Rossi d’acquérir d’importantes sociétés du secteur ferroviaire et de renforcer sa présence non seulement dans l’important secteur de l’Armement de voie – core business de l’entreprise – mais aussi dans les segments similaires de la Traction Électrique et de la Signalisation, en obtenant dans le temps un rôle de premier plan dans la fourniture de projets intégrés rail-caténaire et en s’affirmant comme le principal groupe italien spécialisé dans la construction ferroviaire.

Comme le confirment les données des 10 dernières années. Plus de 850 km de lignes Grande Vitesse/Capacité réalisés ; plus de 10 000 kilomètres d'entretien sur le réseau ferroviaire ; 6 500 kilomètres de renouvellement et de réfection de voie. Et, sur le versant de l’Electrification et de la Signalisation, 60 systèmes ACEI et 25 sous-stations, environ 1100 kilomètres de renouvellement de la traction électrique.

20171216 GCF Convention 1

Consolidation Etranger

C’est avec des chiffres – a expliqué Edoardo Rossi, président GCF – que nous nous sommes présentés à l’étranger et nous avons acquis progressivement d’importants marchés. Aujourd’hui nous sommes reconnus comme une excellence même hors des frontières nationales, et la part étrangère constitue plus de 40% du chiffre d'affaires du Groupe. C’est une part vraiment importante qui est sans doute destinée à augmenter ultérieurement dans les prochaines années”.

De nombreux chantiers de prestige sont actifs aujourd’hui au-delà des Alpes : l’armement du tunnel de Base du Monte Ceneri en Suisse, tranche fondamentale de la Nouvelle Ligne Ferroviaire à travers les Alpes qui fera du couloir Rhin-Alpes la principale ligne de communication entre Gênes et Rotterdam, c’est-à-dire entre le Sud et le Nord de l'Europe. Les deux lots Suite Rapide 2018-2024 : un marché énorme de renouvellement remporté par Transalp Renouvellement – le consortium créé en France par GCF pour la réalisation du Lot 2 sur l’appel d’offres Suite Rapide 2013-2017 – qui livrera au réseau français 400 km de chemin de fer remis à neuf chaque année. Et puis, au Danemark, deux projets de grande importance dans le secteur métropolitain : la construction du chemin de fer léger à Aarhus, presque terminé, et, à Copenhague, l’armement de voie de la nouvelle ligne “Cityringen” : un anneau métropolitain “made in Italy” auquel travaillent les plus grandes et excellentes entreprises italiennes de construction..
Les importants marchés acquis en Italie et à l'étranger pour les prochaines années – souligne Alessandro Rossi, président Transalp – récompensent la qualité des travaux réalisés ainsi que notre capacité de nous adapter à des situations même très complexes avec des réponses organisationnelles et opérationnelles appropriées à la hauteur des attentes. Ils sont aussi le résultat d’une politique d’investissements en machines et équipements qui nous place déjà aujourd’hui parmi les premières industries en Europe”.

20171216 GCF Convention sala2

Investissements et nouveaux marchés

La flotte de plus de 600 machines en dotation au Groupe Rossi est destinée à s’agrandir ultérieurement : plus de 100 millions d’investissements sont programmés, à partir de l’an dernier – pour l’achat ultérieur de 2 Trains de renouvellement Matisa P95, d’une Dégarnisseuse-cribleuse, de 7 Bourreuses, 4 Régaleuses, 6 Locomotives, 9 portiques Blend, et puis de wagons tendeurs, d’auto-draisines APV, de chargeurs route-rail, de mélangeurs, de soudeuses électriques..

“Le tour mobile – annonce Edoardo Rossi - qui arrivera prochainement nous permettra aussi, le premier en Italie, d’enrichir la gamme des services de notre Atelier Gefer, le fleuron de notre société”.

Enfin, d’ultérieures nouveautés arrivant sur le front de la recherche et développement – avec d’importants prochains brevets – en matière de nouveaux marchés : “Nous sommes en train d’obtenir des homologations même à l’étranger – explique Alessandro Rossipour la console Omnia, qui sera progressivement adoptée dans toute l’Italie, dans le 3 kv comme dans le 25 kv et, en thème de diversification, nous avons accédé cette année au marché de la fibre optique en établissant une alliance stratégique avec Sirti”.

Un début prometteur : la quote-part du Groupe Rossi a été cette année d’une dizaine de millions qui correspondent à cinq chantiers pour la réalisation d’infrastructures de réseau en fibre optique. Salerne, Ancône, Modène, Varese et Busto Arsizio seront prochainement les premières villes qui seront équipées de la Bande Ultra Large “signée” GCF.

Quelques données