Skip to main content

GCF Électrification : pose double, coûts réduits de moitié.

Pose double : elle coûte la moitié au maître d'ouvrage

Renouvellement Traction Électrique : GCF lance un nouveau standard d'efficience et d'économie

Renouvellement intégral de la ligne de contact en moitié du temps. L'an 2017 de GCF débute par un exploit obtenu dans le secteur de l'électrification ferroviaire. Une performance jamais obtenue avant en Italie, et qui ne restera pas un cas isolé digne du Guinness Book, au contraire : elle constituera le modèle opératoire pour tous les futurs travaux de GCF, en Italie comme à l'étranger.

L'opération a permis de fixer un nouveau standard, en décembre, le long de la ligne Gorizia - Redipuglia : 15 kilomètres de double voie ferroviaire pour lesquels le maître d'ouvrage RFI demandait le renouvellement intégral et le renforcement de la ligne de contact.

Le chef du chantier, Tiziano Bernardi, explique :  "Nous avons travaillé la nuit, comme d'habitude, en régime d'interruption du courant et d'arrêt des trains. Normalement, dans 5 heures environ à disposition, nous arrivons à remplacer à peu près 1,2 km de ligne de contact. Mais là, nous avons voulu adopter une nouvelle méthode organisationnelle et de travail, et nous l'avons expérimentée pour la première fois sur le terrain".

Pratiquement, la "double pose" – un mélange savant d'organisation, d'expérience, d'optimisations – a permis d'obtenir un standard doublé : 2,5 km de ligne de contact renouvelée à chaque interruption. Ainsi, au lieu des 36 interruptions prévues, il en a suffit de 18 pour terminer les 36 poses nécessaires pour remplacer complètement les 30 kilomètres de l'ancienne ligne de contact par la nouvelle capable, entre autres, de porter la vitesse des trains de 140 à 180 km/h.

"Pour le maître d'ouvrage - souligne le Directeur technique Angelo Zullo, responsable GCF pour l'Électrification - cela veut dire réduire de moitié les contraintes de limitation de la circulation ferroviaire ordinaire, réduire le nombre d'agents d'escorte que RFI emploie normalement pour suivre les travaux, et par conséquent réduire les coûts que RFI doit affronter par contrat. C'est donc un saut de qualité considérable en termes de coûts/bénéfices. Dans le cas de Gorizia, à la fin des travaux RFI économise 18 interruptions : un paquet particulièrement significatif, l'équivalent de tout le travail".

La barre a été mise plus haut : pose "double", coûts "réduits de moitié".
Le système de "double pose", testé avec succès et avec satisfaction des Maîtres d'ouvrage, est déjà devenu le standard opérationnel de GCF, la modalité suivant laquelle non seulement Generale Costruzione Ferroviarie s'apprête à terminer le tronçon ultérieur Redipuglia - Bivio S.Polo, mais elle a ouvert les premiers chantiers d'Électrification Ferroviaire de 2017.
"Ce sera notre marque d'efficience - affirme Angelo Zullo - dans tous nos travaux futurs de renouvellement dans le secteur de la Traction Électrique".