Skip to main content

Mise à niveau de la ligne Latina-Formia: travaux en cours

Mise à niveau de la ligne Latina-Formia, passage à la phase exécutive

Une ligne ferroviaire plus sûre et efficace grâce au nouvel ACCM

Une ligne ferroviaire moderne pour un trafic plus efficace, des convois plus sûrs et plus confortables pour les voyageurs. La mise à niveau de la ligne Latina-Formia, dont la réalisation a été confiée à GCF en association avec Alstom, est en cours. Elle dotera la ligne d'un enclenchement d'itinéraire informatisé multipostes (ACCM) en mesure d'efficientiser la circulation sur les 67 kilomètres du tronçon intermédiaire de la ligne Rome-Naples.

Programmés par Italferr dans le cadre des interventions de "Mise à niveau et de banalisation du régime de circulation sur le tronçon Campoleone-Villa Literno" les travaux s'inscrivent dans un projet exécutif structuré et complexe qui prévoit la réalisation, en plus des installations IS, d'un large éventail de travaux portant sur l'armement, la traction électrique, les installations d'éclairage et de force motrice, les bâtiments et les ouvrages civils : dans la pratique, le renouvellement et le remplacement la quasi-totalité des installations actuelles, tant en gare que sur la ligne.

En ce qui concerne les installations IS chargées de la gestion sécurisée de la circulation des trains, le nouvel ACCM sera constitué d'un poste central multiposte (PCM) installé dans les locaux de Roma Termini, de 6 postes périphériques multiposte (PPM ou PP/AAC) dans les gares de Latina, Sezze Romano, Priverno-Fossanova, Monte S. Biagio-Terracina mare, Fondi-Sperlonga et Formia-Gaera, de 40 postes périphériques de tronçon installés tous les 1359 m le long de la ligne, dans des armoires en acier inox et de 4 abris à l'entrée et à la sortie des deux principaux tunnels, le Mont'Orso (7 531 m) et le Vivola (7 321 m).

Les travaux en cours dans les gares

Latina-Formia, les travaux à Priverno

"La première phase d'exécution progresse désormais à plein régime, explique Paolo Lopez, ingénieur projet de GCF, et se concentre sur les travaux prévus pour le premier tronçon, dans les gares de Latina, Sezze et Priverno et le long des deux segments de ligne intermédiaires, pour une extension totale de près de 24 kilomètres de voie. Cette phase comprend également les activités prévues à Roma Termini pour l'installation de l'ACCM".

Les ouvrages civils de Latina et surtout de Sezze et Priverno pour l'hébergement des équipements technologiques ACC, et les travaux d'armement ferroviaire et sur la ligne TE et d'adaptation des gares aux nouvelles installations IS, TLC, mécaniques et de force motrice sont particulièrement importants et consistants : démantèlement de voies et d'aiguillages suivi des travaux de réalisation des nouveaux tracés ferroviaires et des tronçons de ligne, simultanément à la redéfinition des nouveaux plans régulateurs des gares ; modifications des pylônes du réseau de traction électrique ; restructuration de bâtiments existants (à Latina) ou construction ex novo (à Sezze et Priverno) de bâtiments technologiques pour l'hébergement du groupe électrogènes, de l'armoire BT, de la centrale SIAP, du local TLC, et ACC...

À Priverno, les travaux de prolongement du passage souterrain et ceux nécessaires pour l'adaptation des quais existants et la constructions de nouveaux quais et des abris de protection seront réalisés en même temps.

GCF : Travaux en cours à Priverno

Le nouveau bloc automatique émulé "distribué"

Côté ligne de chemin de fer, le remplacement de l'actuel bloc automatique électromécanique et la dotation d'un bloc automatique émulé RSC à 3 aspects (rouge, jaune, vert) sur la voie de gauche et à deux aspects sur celle de droite sont également prévus ; alimenté par une dorsale unique de 1000 V, il sera de type "distribué", c'est-à-dire avec un actionnement déporté au niveau des jonctions/signaux.

Cette mise à niveau est importante car elle permettra de surveiller en continu le passage des trains – tant dans le sens "légal" sur la voie de gauche, que dans le sens "illégal" sur la voie de droite – à travers les PPT qui, positionnés tous les 1350 m, géreront le trafic de manière automatique grâce à leur capacité à manœuvre les signaux de la ligne et à arrêter, le cas échéant, la marche des trains avec de grandes marges de sécurité, notamment grâce au système de contrôle de la marche des trains (SCMT), un équipement désormais installé de série sur les convois.

GCF au travail pour le nouvel ACCM de la ligne Latina-Formia