Skip to main content

Suite rapide et “double” pour GCF en France

Deux lots Suite Rapide pour GCF en France

Importants investissements de GCF pour les chantiers français de renouvellement.

Des chantiers qui traverseront la moitié des régions françaises dans le but de renouveler avant la fin de l’année 473 kilomètres de ligne ferroviaire, en procédant à la réfection du ballast et au remplacement des traverses et des rails. En Suite Rapide, c’est-à-dire au rythme de 1000 mètres par jour.
2018 ouvre la nouvelle saison de la présence de GCF en France, avec un rôle de leader et des chiffres importants.

Après avoir obtenu l’an dernier deux des trois lots de l’appel d’offres de SNCF avec le programme Suite Rapide 2018-2024, une tâche imposante attend Generale Costruzioni Ferroviarie, chef de file du consortium Transalp Renouvellement : renouveler au cours des 7 prochaines années 2800 kilomètres de réseau ferroviaire français.
Un défi considérable du point de vue organisationnel et opérationnel : il s’agit de conduire, déjà à partir de l’année en cours, 10 chantiers dans 6 des Régions françaises, de la Provence à la Normandie, du Grand Est aux Pyrénées, en faisant avancer deux chantiers en même temps.
L’année 2018 française débute le 8 janvier avec le chantier de Carcassonne, dans le Midi-Pyrénées : il devra renouveler avant fin mars les 36 kilomètres sur la voie 2 de la ligne 640.000 Bordeaux-Sète sur le tronçon entre Carcassonne et Castelnaudary : une ligne ferroviaire particulièrement importante, parcourue en moyenne par près de 76 trains par jour (TGV compris) à une vitesse de 160 km/h.
Entre-temps les préparatifs pour démarrer le “chantier d’essai” du Lot 3, sur 5 kilomètres de voie ferroviaire à proximité de la gare de Beauvais, 80 km au nord de Paris, battent leur plein. Là, en alternant des tronçons à renouveler totalement à des segments plus réduits à renouveler partiellement, de nouvelles machines et de nouvelles techniques seront testées.

“C’est depuis 2013 - explique Alessandro Rossi, président de Transalp Renouvellement - que GCF opère en France dans les chantiers de la Suite Rapide. Les 5 dernières années, nous avons renouvelé près de 900 kilomètres de chemin de fer. La Suite Rapide est un “entraînemen”t dans lequel comptent l’expérience, l’efficience organisationnelle, la capacité de résoudre l’imprévu, d’améliorer et d’innover les techniques de travail. A présent, avec l’adjudication du Lot 2 et du Lot 3, notre engagement a doublé tant en termes de ressources humaines que de recherche méthodologique et, évidemment, de machines”.
L’investissement global s'élève à près de 80 millions d’euros pour GCF (45 millions) et pour le consortium Transalp en nouvelles machines pour les chantiers français. La duplication de la dotation technique est en cours en ce moment. Bientôt GCF pourra mettre au travail un deuxième, étincelant, convoi Suite Rapide : un train de renouvellement Matisa P95, une Dégarnisseuse-cribleuse Matisa C75 - équipée de wagons spéciaux pour le chauffage des rails - une Bourreuse B45, une Régaleuse R21, et puis 164 wagons, 13 wagons atelier, différents portiques et wagons spéciaux pour le train de renouvellement.

Des investissements considérables et importants non seulement en rapport au rendement productif : "La Suite Rapide - explique Edoardo Rossi, président de GCF - est une véritable usine mobile qui intègre des trains et de machines de chantier à haute efficacité productive en mesure de renouveler la ligne ferroviaire en des délais extrêmement réduits. Les investissements que nous faisons dans des machines aussi efficientes sont en premier lieu, avec la formation du personnel, une première garantie fondamentale pour réussir à concilier les temps de production avec la sécurité des travailleurs. Notre objectif est, bien sûr, être rapides pour réduire le plus possible les désagréments pour la circulation ferroviaire, mais être rapides autant que possible en sécurité”.