Skip to main content

GCF à Grande Vitesse, pas seulement avec les trains…

Pour GCF, premiers résultats dans le marché de la Fibre Optique

Premiers résultats de la présence de GCF sur le marché du haut débit

Elles sont environ 23 mille au 30 septembre, et deviendront 60 mille pour la fin de l’année. Ce sont les Unités Immobilières touchées par la Grande Vitesse – celle qui court sur la fibre optique – câblée par GCF dans 5 villes italiennes sur commande d’Open Fiber. Pour Generale Costruzioni Ferroviarie il s’agit du premier résultat depuis l’accès, au début de l’année, au marché de la fibre optique en Italie.

“Un débit en pointe de pieds – précise Alessandro Rossi, directeur GCF de la Division Installations Technologiques et Innovation – et, pour le moment, avec un engagement limité. Le partenariat avec Sirti, la société qui, en Italie, est depuis toujours leader dans la réalisation d’infrastructures technologiques, et avec laquelle nous avons donné vie au Consortium SAI scarl, peut apporter de bons développements. Nous pensons que le savoir-faire acquis par notre Groupe dans la construction de réseaux ferroviaires et de lignes de Traction Electrique et de signalisation puisse être avantageusement appliqué à la construction des infrastructures pour le haut et le très haut débit”.

La stratégie italienne pour la bande à vitesse super

En cohérence avec les objectifs de l’Agenda Numérique Européen 2020 - que 100% de la population dispose d'une connexion Internet à une vitesse minimale de 30Mbps - le gouvernement italien a approuvé en 2015 la “Stratégie italienne pour le très haut débittratégie italienne pour le très haut débit” qui prévoyait la publication d’appels d’offres pour doter la population du très haut débit (compris entre 30 et 100 Mbps).
A présent, après plusieurs difficultés et retards, l’Italie de l’ultrabroadband bouge : Open Fiber, la société en participation avec Enel et Cassa Depositi e Prestiti, a obtenu les deux premiers marchés qui, dans l’ensemble, concernent 6700 Communes dans 20 Régions. Dans ces Communes, près de 9 millions d’Unités Immobilières seront connectées à la vitesse maximale avec la technologie FTTH (Fiber To The Home) qui utilise la fibre sur tout le parcours jusque dans les logements et peut ainsi garantir une vitesse super, jusqu’à 1 Gigabit par seconde.

Le câblage GCF “Fiber To The Home”

Par exemple, c’est le cas des villes de Salerne, Varese, Busto Arsizio, Ancône et Modène dans lesquelles opère le consortium SAI de Sirti et GCF avec des chantiers qui réalisent toutes les phases du câblage, avec la pose de puits, de tubes et de colonnes, de la pose de câbles dans les conduites ou aériens (poteaux et/ou façades des bâtiments) à la réalisation de “verticales” à l’intérieur des bâtiments.
Le Responsable de la Commande Fabrizio Carnevali explique : “Nous avons organisé des équipes “civiles” de 4 à 6 ouvriers équipées pour l’excavation, des équipes de pose des câbles formées de 3 à 4 unités, et des équipes spécialisées dans le câblage des bâtiments formées de 2 à 3 ouvriers qualifiés particulièrement dans la réalisation de verticales. Chaque type d’équipe est muni des meilleurs équipements et correctement formé de manière à maximiser les temps mais aussi à minimiser l’impact des travaux, car cet aspect est particulièrement important, surtout lors des excavations”.
Pour cette raison, avec les partenaires de Sirti, à côté de l’excavation traditionnelle des techniques innovantes à faible impact environnemental ont été mises au point, comme la mini tranchée et la micro tranchée, ainsi que des solutions qui permettent non seulement de réduire les temps de réalisation des tranchées, mais aussi de rétablir très rapidement la circulation, en minimisant l’impact pour la population.

“D’après les recherches les plus récentes – souligne Alessandro Rossil’Italie n’occupe que la 61e place dans le monde, sur 149 Pays analysés, en ce qui concerne la vitesse réelle de connexion. Rendre les connexions Internet plus rapides en créant des infrastructures technologiquement avancées est un facteur de développement important, et pour cette raison GCF est heureuse d’y contribuer. D’autre part, la grande vitesse est présente dans notre ADN, que l’on parle des hommes et des transports ou des données”.