Skip to main content

Suite Rapide vers la ligne d’arrivée avec les deux C5

Derniers chantiers 2018 pour la Suite Rapide de GCF

Renouvellement à plein rythme pour les chantiers conclusifs de 2018

Encore 160 kilomètres de renouvellement pour les deux derniers chantiers français de GCF. Les travaux du cinquième chantier 2018 ont commencé les jours derniers dans les deux Lots 2 et 3 du consortium Transalp Renouvellement avec le travail à plein rythme des deux puissants convois Suite Rapide renforcés dernièrement avec l’achat de trains et de machines à haute efficience.

Suite Rapide, Lot 3 - chantier 5 : travaux en cours en Bretagne

Pour le Lot 3, après la clôture du chantier de Reims, le convoi-atelier s’est rapidement transféré en Bretagne pour lancer le renouvellement du tronçon à deux voies entre Rennes et Dingé, le long de la ligne 441.000.

Avant Noël, près de 46 kilomètres de voie seront renouvelés, avec le criblage du gravier, le bourrage du ballast et la stabilisation des rails. Le tronçon, qui n’est pas particulièrement long, sera affronté avec le maximum d'attention pour la sécurité : en effet, la ligne croise 13 passages à niveau et traverse quatre gares. Des procédures de surveillance “vis-à-vis” seront mises en œuvre pour assurer que le déroulement des travaux puisse avoir lieu en toute sécurité, pour garantir tant la sécurité des ouvriers que la sauvegarde des conducteurs de véhicules de passage et des voyageurs et des banlieusards en attente sur les quais.

Suite Rapide, Lot 2 – chantier 5 : jusqu’aux Pyrénées atlantiques

Bien plus étendu, de la Haute Garonne aux Pyrénées Atlantiques, le développement du Lot 2 sur ligne 650.000, entre Toulouse et Bayonne.

La ligne à deux voies attend le renouvellement intégral de 110 kilomètres de chemin de fer, ainsi qu’un traitement de nivellement complémentaire de la part de bourreuses et régaleuses.
Une attention particulière sera réservée aux tronçons de ligne proches de quatre sites à haut risque classés “Seveso” en raison de la forte présence de substances toxiques, comme l’ammoniac et le chlore, employées dans les processus industriels de Boussens, Saint Gaudens et Lannemezan.

La fin des travaux principaux est prévue pour la mi-février ; les travaux supplémentaires et de finition pour la mi-mars.