Skip to main content

GCF rachète à PSC Group la branche d'entreprise PAI-PL

La division IS GCF compétitive dans la branche PAI-PL

Important renforcement dans le secteur des technologies pour la sécurité.

La procédure de rachat de la branche d'entreprise PAI-PL de PSG Group SpA par GCF s'est achevée ces derniers jours. Une opération millionnaire qui permet à Generale Costruzioni Ferroviarie de renforcer et consolider son rôle d'acteur du secteur des technologies pour la sécurité ferroviaire.

Entamée en janvier avec la signature d'un contrat de location, l'opération qui s'est achevée aujourd'hui permet à GCF d'acquérir la pleine propriété d'une branche d'entreprise technologique qualifiée, spécialisée dans la conception et la réalisation de dispositifs de Protection automatique complémentaire - Passages à niveau (PAI-PL).

"Il s'agit d'une opération importante, explique Mattia Baraldi, directeur des divisions technologies IS, Tlc, R&D, AT de GCF, qui permet à GCF S.p.A. d'intégrer des compétences, de renforcer les structures productives et, surtout, d'agrandir son portefeuille d'offres dans le secteur de la signalisation ferroviaire”.

Le catalogue de la division technologie IS (Installations de signalisation) GCF intégrera, en particulier, le Système LCP (Level Crossing Protection) : un système SIL 4 breveté GCF assurant la protection automatique des passages à niveau grâce à des dispositifs à technologie radar capables de détecter les éventuels obstacles à l'intérieur des passages à niveau et d'intervenir, en interagissant directement avec le système de signalisation qui gère le trafic ferroviaire et en retenant les convois ferroviaires en arrivée, afin de garantir la sécurité des véhicules bloqués sur les voies et des trains.

Et Mattia Baraldi de continuer : "Generale costruzioni ferroviarie SpA, qui conçoit, industrialise et produit en interne ses propres systèmes PAI-PL dans ses établissements de Rome et Pistoia, devient ainsi un des acteurs de référence du secteur où d'importants investissements sont prévus tant de la part de RFI que des principaux chemins de fer octroyés".

L'opération de rachat de la branche PAI-PL a permis à GCF de reprendre à son compte un contrat de 9 millions relatif à la fourniture de 81 systèmes PAI-PL à technologie radar et de se voir adjuger par RFI, un contrat-cadre d'une valeur de 15 millions relatif à la "fourniture des services d'assistance technique, de maintenance, de réparation, d'installation, de mise à niveau et de reconfiguration des systèmes à technologie brevetée GCF SpA utilisés sur le réseau RFI".
D'autres marchés et contrats sont en vue, pour relever le défi de la sécurité, qui voient s'engager RFI et les principaux chemins de fer octroyés.

Selon les informations annoncées par RFI en avril à l'occasion de la Journée mondiale pour la sensibilisation aux passages à niveau, environ 250 incidents se produisent en moyenne par an sur les passages à niveau, avec des conséquences graves ou mortelles dans 10 % des cas, tandis que les cas de présence de personne sur les voies ou le long de la ligne dépassent les 2600, avec un bilan de près de 200 décès ou blessés graves.
Pour faire face au problème, le groupe FS a lancé, à la suite d'une disposition de l'ANSFISA, l'agence nationale pour la sécurité des chemins de fer et des infrastructures routières et autoroutières, une campagne de sensibilisation à la sécurité ferroviaire et un important plan d'investissements qui, à l'avant-garde en Europe, prévoit, lorsque possible, une diminution progressive sur 10 ans des 4135 passages à niveau présents en Italie, ainsi que l'adoption massive de technologies complémentaires pour la détection des obstacles, les dispositifs PAI-PL basés aujourd'hui sur des systèmes à technologie laser ou radar, tels que ceux produits par GCF.

"L'objectif, conclut le directeur Mattia Baraldi, est maintenant le renforcement supplémentaire de la division IS de GCF, notamment par l'intégration de nouvelles compétences de haut niveau, afin d'accroître la place de GCF SpA dans le secteur des technologies destinées à la sécurité ferroviaire".