Skip to main content

Paris - Le Mans en... Suite Rapide

Renouvellement rapide de Paris - Le Mans

Le chantier de renouvellement GCF-Transalp ouvert à Chartres.

Annoncé publiquement dès le mois de février par la SNCF, le gestionnaire ferroviaire français, le chantier GCF-Transalp qui s'occupera du renouvellement ferroviaire de la très importante ligne 420 000 Paris - Chartres - Le Mans, devrait débuter ces jours-ci.

Un chantier "exceptionnel", selon les titres de plusieurs journaux français qui ont consacré des pages entières à l'événement, "tant en raison de l'ampleur des travaux prévus que pour le type de machines utilisées : un train-usine de 750 mètres de long appelé "Suite rapide" qui permet en un seul passage de soulever les rails, remplacer le ballast, changer les traverses et fixer la nouvelle voie. Il n'en existe que 3 dans toute la France et sont en mesure de livrer près de 1000 mètres de voie ferrée par jour".

Les travaux de renouvellement rapide se concentreront sur la voie 2 (le renouvellement de la voie 1 est prévu pour l'année prochaine) sur le tronçon compris entre les gares de Theil-la-Rouge et Chartres, du km 159+177 au km 89+518.

En chiffres : 64 km de voie entièrement renouvelée, avec le remplacement de 128 km de rails, la pose de 107 000 traverses en béton armé en remplacement de celles en bois actuellement, le traitement et le remplacement de 138 000 tonnes de ballast. Réalisés de nuit en régime de suspension du trafic ferroviaire sur la voie adjacente, les travaux dureront cinq mois.

L'important investissement de la SNCF – 99 millions d'euros – permettra, 50 ans plus tard (la dernière maintenance remonte à 1971), de relever le niveau de performance de l'infrastructure ferroviaire, d'en améliorer les conditions de sécurité et d'optimiser tant la régularité du trafic ferroviaire que le confort des voyageurs.

Les travaux, qui occupent chaque jour 500 personnes entre personnel SNCF et ouvriers GCF-Transalp, se dérouleront en trois phases d'avancement en direction de Paris : de La Ferté Bernard à Nogent le Rotrou, la phase 1 (du km 170+000 au km 146+000), de Nogent le Rotrou à La Loupe, la phase 2 (du km 146+000 au km 124+000) et, enfin, de La Loupe à Chartres, la phase 3 (du km 124+000 au km 89+000).

De nombreuses mesures de sécurité et dispositions de maîtrise des risques ont été mises en place pour l'exécution des travaux, en particulier sur les tronçons de voie qui traversent les nombreuses zones d'intérêt paysagiste et de protection de la nature. Une attention particulière sera également accordée à proximité des 14 passages à niveau disséminés le long du tronçon concerné par les travaux. En effet, nombreux sont ceux qui devront être entièrement démolis et reconstruits après le passage des engins ferroviaires.
Enfin, des protocoles de sécurité spécifiques ont été adoptés pour la conduite à suivre à l'intérieur de l'aire principale du chantier, située au Le Mans, où sont gardés et entretenus les puissants trains de renouvellement, la dégarnisseuse-cribleuse et les plus petits véhicules, et où est également prévu le stockage des rails, des traverses et du ballast. Cette zone a subi d'importants bombardements au cours de la deuxième guerre mondiale et la possibilité de découvrir des obus non explosés n'est pas exclue.

Le chantier Suite Rapide de Chartre, dans le département de l'Eure-et-Loir, région administrative Centre-Vallée de la Loire, prend le relais de celui de Moulins, terminé il y a quelques jours, où une des deux "usines mobiles" appartenant à GCF-Transalp a livré 20 883 mètres de voie renouvelée le long de la ligne 750 000 Moret - Lyon-Perrache, entre les gares de Bessay-sur-Allier et de Saint-German-des-Fossés.

Chantier de Chartres, motion graphic synthétique

Ci-dessous : une infographie diffusée par la SNCF pour expliquer le fonctionnement du renouvellement ferroviaire en Suite Rapide

202304 GCF SuiteRapide Infografica