Suite Rapide, C2-L3 vers l’achèvement des travaux

Suite Rapide au travail en Aquitaine

Remise à neuf également du tronçon Saint Benoît - Vivonne

Dernière semaine de travail pour le deuxième chantier du lot 3 de la Suite Rapide, avant une longue pause qui, d’ici fin juin, permettra d’effectuer l’entretien des véhicules et d’équiper le futur chantier d’Amiens.

Après avoir terminé les travaux du tronçon Nantes - La Roche sur Yon et livré ainsi plus de 74 kilomètres de voie ferrée renouvelée et assainie, le convoi à haut rendement de GCF - Transalp a, il y a une dizaine de jours, rejoint Poitiers où a été aménagée la base logistique du nouveau chantier.

L’intervention C2-L3 (deuxième chantier de 2019 pour le lot 3 de la Suite Rapide) a pour objectif de renouveler, avant le 10 juin, l’intégralité d’un tronçon de 13 kilomètres de la ligne 570000 Paris-Bordeaux, compris entre les gares de Saint Benoît et Vivonne.

“Si tratta di un cantiere – spiega Sabino Carbone - che non presenta particolari criticità. Il treno di rinnovamento e la risanatrice stanno provvedendo senza intoppi alla sostituzione di rotaie e traversine, oltre che alla vagliatura del pietrisco e alla ricostruzione della massicciata, nel rispetto degli standard di produttività fissati per gli interventi in Suite Rapide”.

« Il s'agit d’un chantier, explique Sabino Carbone, qui ne présente aucune difficulté particulière. Le train de renouvellement et la dégarnisseuse-cribleuse procèdent fluidement au remplacement des rails et des traverses, ainsi qu’au tamisage du ballast et à la reconstruction de la plateforme, dans le respect des normes de productivité fixées pour les interventions de la Suite Rapide ».

Le tronçon, à double voie, est alimenté par un courant continu de 1500 V et permet une vitesse maximale de 190 km/h. Les travaux de renouvellement concernent la voie 1, entre les kilomètres progressifs 341+189 et 354+940. L’intervention s’achèvera dans une dizaine de jours, conformément au programme.

Ensuite, profitant de la pause précédant le début du prochain chantier, les trains et machines à haute productivité qui composent le convoi seront soumis à l’habituel et rigoureux programme d’entretien, essentiel aux fins de l’efficacité opérationnelle, et surtout de la sécurité, auquel les machines du convoi Suite Rapide de GCF-Transalp utilisées pour le lot 2 ont été déjà soumises en début d'année. En juillet, reprise des travaux, au rythme d’un kilomètre de voie ferrée renouvelée par jour.

Ci-dessous et en début d’article : vue aérienne du convoi Suite Rapide en action sur le chantier Libourne-Bergerac.

GCF SuiteRapide L3-C2

Pour en savoir plus sur la Suite Rapide