Skip to main content

11 ans de Suite Rapide à travers la France

GCF : plus de 2100 km de renouvellement rapide pour la SNCF

Plus de 2100 kilomètres renouvelés par les convois GCF-Transalp

Onze ans de renouvellement rapide pour plus de 2100 kilomètres d'assainissement du ballast et autant de remplacement de voies, de rails et de traverses. En 2023, les ferroviaires GCF-Transalp ont mis un point final à un effort de 132 mois de travail sur plus de 60 chantiers de renouvellement avec "Suite Rapide" et sont désormais prêtes à affronter rapidement les autres chantiers prévus en France en 2024.

Nouvelle Aquitaine, Pays de la Loire, Hauts-de- France, Provence-Côte d'Azur seront le théâtre des prochaines interventions des puissants convois Suite Rapide de GCF-Transalp, désormais célèbres dans toute la France.

Des "usines mobiles modulaires" qui, guidées par les trains de renouvellement Matisa P95 ou par les puissantes dégarnisseuses-cribleuses Matisa C75, sont constituées spécialement avec les meilleurs et les plus performants engins de chantier existants.

Ces prochains jours, après la pause de Noël, le chantier de Lamothe redémarrera pour achever la cinquième phase des travaux de renouvellement de la ligne 650 000 Bordeaux - Irun. Des travaux qui permettront, sur un tronçon complexifié par la présence de nombreux passages à niveau entre Laluque et Dax (du pk 136+193 au pk 144+000), de procéder au renouvellement du ballast et de la voie (sur près de 3 km) et au remplacement du ballast et des traverses sur près de 1500 m. Avec l'achèvement de la phase 4, le train de renouvellement P95 avait réalisé, avec 4 jours d'avance, la pose de 117 000 traverses TBA neuves en béton et le renouvellement de 70 328 m de voie, tandis que le convoi de la dégarnisseuse C75 avait procédé à l'assainissement de 62 500 m de ballast. Au terme des travaux, prévu en janvier, ce sont 150 000 tonnes de ballast, 125 800 traverses TBA et 108 736 m de rails qui auront été renouvelés.

Outre l'achèvement du chantier de Lamothe, 2024 verra GCF-Transalp opérer sur 4 nouveaux chantiers Suite Rapide : à Limoges, préfecture du département de la Haute-Vienne, région Nouvelle Aquitaine ; au Le Mans, préfecture du département de la Sarthe, dans la région des Pays de la Loire ; à Château-Thierry dans le département de l'Aisne, région Hauts-de-France ; et à Cavaillon, département du Vaucluse, région Provence-Alpes-Côte d'Azur.
Les chemins de fer français verront également GCF opérer en qualité de mandataire ou de groupement d'entreprises sur 3 autres chantiers "Hors Suite" prévus pour le renouvellement des lignes Bourges - Montluçon, en Auvergne, de la ligne des Horlogers de la région Bourgogne-Franche-Comté, et d'un tronçon de 35 kilomètres de la ligne d’Aubrac, en Auvergne-Rhône-Alpes.

De nombreux investissements ont été réalisés par GCF-Transalp Renouvellement au cours des onze années de Suite Rapide Française, depuis le chantier de Pau-Dax, en janvier 2013. La multiplication par deux des convois Suite Rapide (deux des 3 convois opérationnels en France appartiennent à GCF-Transalp) a représenté l'apogée d'un effort continu de rationalisation et de renforcement qui a impliqué l'ensemble du personnel – moyennant des milliers d'heures de formation – et le parc de machines, non seulement les "trains de pointe" mais aussi les machines complémentaires utilisées sur les voies et sur les chantiers.
Les derniers arrivés en 2023 sont un chargeur rail-route ACX 24RR Hydrostatique avec remorque ACX R23T, d'une capacité de levage de 7 tonnes, une locomotive V212 RC d'une masse maximale de 66,45 tonnes, pour une puissance de 1400 CV, et une bourreuse dynamique Plasser 109-3X qui, une fois les phases d'essai préliminaires terminées, fera rapidement ses débuts sur les rails de la SNCF.

Avec ses 450 travailleurs, chaque "suite rapide" - un convoi de haute technologie de plusieurs centaines de mètres - progresse principalement de nuit sur la voie, déplaçant des tonnes de matériel, et restitue chaque matin un tronçon de près d'un kilomètre complètement renouvelé et immédiatement praticable par les trains. Non seulement le ballast est remplacé, mais les anciennes traverses - souvent encore en bois - sont enlevées et remplacées par des traverses en béton, avant la mise en place des nouveaux rails : la suite procède simultanément au bourrage, au nivellement et à la stabilisation du tronçon renouvelé, puis au nettoyage de la zone des travaux et à l'enlèvement de tous les matériaux pouvant être éliminés ou recyclés.

Pour en savoir plus: Suite Rapide

 GCF-Transalp, 11 ans en Suite Rapide